De nombreuses créations de poste existent depuis quelques années et ce statut tend à se développer ! Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de vos centres hospitaliers et universitaires mais également de vos ARS qui régulièrement lance des campagnes de recrutement. Si vous êtes mobiles, vous pouvez également vous renseigner dans une autre région que celle d'origine,  auprès de l'ARS et des services hospitaliers pour savoir si de tels postes sont disponibles. C'est à l'interne ou au médecin thèsé de construire son projet, aidé des l'établissements et des services concernés.

A titre d'exemple nous vous proposons un contrat type que l'ARS Ile de France a proposé sur la période 2018-2010 :

Contrat de 2 ans

Le statut : 
Le dispositif des Assistants Spécialistes Partagés bénéficie à 2 établissements de santé partenaires sur un projet médical partagé. Ce partenariat se fait entre un établissement de santé recruteur de préférence un Centre Hospitalier Général et un établissement de santé partenaire qui peut être : un CHG ou un CHG avec un service universitaire ou un CHU ou encore un ESPIC. L’ASP est accueilli par les établissements de santé partenairesdurant 2 années consécutives et continues obligatoires et s'engage à respecter cette durée minimale.
En plus de ses missions cliniques, l’ASP participe à des activités pédagogiques, d’enseignement et de recherche.
Toutes les spécialités médicales peuvent être concernées, et en particulier les spécialités pénuriques.
Le poste est financé par l'ARS à 60%, le reste à charge relève des établissements partenaires.

Les conditions :
-  Etre en post-internat (maximum 4 ans après l’obtention du diplôme d’Etat, soit le DES)
-  Avoir soutenu sa thèse
-  Etre inscrit à l’Ordre des Médecins + n°RPPS pour une prise de poste au 1er novembre 2018
-  Ne jamais avoir été bénéficiaire d’un dispositif de l’Etat en faveur du soutien à la démographie médicale (ex: CESP)

Caractéristiques du poste : 

  • Profil Etablissements de Santé Recruteurs & Partenaires :
    -  Partenariats types possibles : CHG/CHU, CHG/CHG avec un service universitaire, CHG/CHG, CHG/ESPICou encore CHU/ESPIC
    -  Un des services d’accueil doit obligatoirement être agréé pour accueillir des internes pour permettre àl’ASP l’encadrement
    -  Equipes médicales en difficulté de recrutement (postes vacants, spécialités en tension,...)
    -  Engagement écrit des établissements partenaires sur le projet médical partagé garantissant l’adhésion aux principes et objectifs du dispositif (lettre d’engagement à fournir au dossier de candidature).
  • Projet médical partagé :
    -  Toutes les spécialités médicales peuvent être concernées, et en particulier les spécialités pénuriques (dermatologie)
    -  A l’issue des 2 ans d’assistanat à temps partagé, l’établissement de santé recruteur, de manière générale le CHG, propose un poste pérenne à l’ASP de façon à maintenir et développer à long terme le travail initié lors de la période de post-internat. Cette période doit être envisagée comme un tremplin vers la titularisation.
    -  Projets médicaux partagés s’inscrivant dans un GHT pour garantir la gradation des soins hospitaliers etcontribuer au développement des stratégies médicales et soignantes de territoire
    -  Coopération territoriale et médicale entre le CH et le CHU déjà existante
    -  Répartition équilibrée des quotités de travail entre les sites.

Missions selon le poste : 

  • Activités cliniques :
    - Consultations
    - Hospitalisations
    - Actes chirurgicaux
  • Activités pédagogiques :
    - Encadrement d’internes dans l’établissement recruteur
    - Encadrement d’internes dans l’établissement partenaire
  • Activités de recherche :
    - Participation à des réunions de recherche
    - Participation à la publication des activités de recherche dans des revues scientifiques
    - Participation à des projets de recherche clinique
    - Participation à la direction de thèses
  • Participation à des activités d’enseignement :
    - Séances de bibliographie
    - Réunion de dossiers ou autres formations Participation à des réunions scientifiques
  • Activités transversales :
    - Participation au développement des relations ville-hôpital, réseaux de médecins et de structures de santé
    - Participation au développement et/ou de coordination de programmes d'éducation thérapeutique du patient
    - Participation au développement et/ou de coordination de programmes de prévention

Temps de travail : cf statut d'assistant spécialiste

Répartition équilibrée des quotités de travail entre les sites.
Durée minimale : 20%
Durée maximale dans le cas d’un partenariat avec le CHU ne peut excéder 50%
Le poste partagé ayant pour objectif le renforcement des équipes médicales des centres hospitalier généraux en difficulté de recrutement.

La rémunération : celle d'un assistant spécialiste + 

L’Agence prend en charge 60% du coût du poste d’un assistant spécialiste des hôpitaux 1ère et 2ème année1(hors prime d’exercice territorial). La partie restante revient aux établissements partenaires sur le projet médical :

Forfait 3 100 € mensuels financé par l'ARS pour un poste
-  Salaire chargé
+ Indemnité d’engagement de service public exclusif : 5 329, 34 € par année
+ Accompagnement financier de la prime d’exercice territorial équivalent au montant antérieurement donné pour la prime multi-sites (415.86 €)
+/- gardes et astreintes.

Au total : salaire brut par an en comptant la participation à 60% de l'ARS et le complément de 40% par l'établissement d'accueil et en comptant les primes est d'environ 41000€/an.

La prime multi-sites a été supprimée et remplacée par la prime d’exercice territorial à compter du 1er juillet 2017 suite à la publication du décret n° 2017-327 du 14 mars 2017 portant création d’une prime d’exercice territorial et d’une prime d’engagement de carrière hospitalière. L’ARS ne finance pas en supplément cette nouvelle prime mais propose un forfait mensuel.

Secteur 2 : 
Les fonctions de 2 ans confèrent le titre d’« Ancien Assistant des Hôpitaux » et donc l'accès au secteur 2.